Philippe Gobet, Chef Exécutif à l’École Hotelière de Lausanne

Avant de rejoindre l’École Hotelière de Lausanne (EHL) en tant que Chef Exécutif et Maître d’Enseignement Senior, le Chef Français Philippe Gobet a connu un parcours des plus enrichissants : des conférences gastronomiques aux ouvertures d’écoles ou de restaurants, il s’illustre également comme auteur confirmé ou Jury de prestigieuses compétitions, et reçoit notamment le titre de meilleur ouvrier de France.

JPEG

Philippe GOBET est :

- Meilleur Ouvrier de France en Cuisine,

- Vice Champion de France des Desserts,

- Membre de l’Académie Culinaire de France,

- Membre de l’Académie Française du Chocolat,

- Grande Médaille d’Or des Cuisiniers de France,

- Compagnon Majoral de la Confrérie du Guillon,

- Membre de la Chaine des Rôtisseurs Suisse,
- Membre du Club Prosper Montagné Suisse,

- Médaille d’Argent de la ville de Paris,

- Auteur de livres de pâtisserie.

Avant de rejoindre l’Ecole Hôtelière de Lausanne en tant que Chef Exécutif, vous avez connu un parcours des plus enrichissants. Pourriez-vous vous présenter et décrire votre parcours et pourquoi vous êtes en Suisse ?

Originaire du Beaujolais, j’ai construit ma carrière professionnelle en France auprès des plus grands chefs comme Georges Blanc à Vonnas dans l’Ain, Joël Robuchon et Alain Ducasse à Paris et L’Ecole Lenôtre à Plaisir dans les Yvelines.

Marié à une suissesse et père de 2 enfants (27 ans et 7 ans), nous avons choisi de nous installer en terre Vaudoise afin de poursuivre mon parcours professionnel dans l’enseignement d’excellence et d’offrir à ma famille un cadre de vie en pleine nature.

Vous avez collaboré auprès des plus grands chefs de cuisine, et reçu notamment le titre de Meilleur Ouvrier de France. Comment avez-vous accédé aux plus hautes responsabilités et qu’est-ce qui vous anime aujourd’hui en tant qu’Exécutive Chef à l’Ecole Hôtelière de Lausanne ?

Mon apprentissage de l’art culinaire auprès des plus grands chefs dont la plupart « Meilleur Ouvrier de France », et 18 années passées chez Lenôtre comme professeur de pâtisserie et de cuisine puis mes fonctions de directeur des Ecoles Lenôtre, ont inscrit en moi cette vocation profonde qu’est la transmission des savoir-faire.

Apprendre, Comprendre et Transmettre devenaient plus qu’une passion, une évidence ! Nous avons tous la responsabilité de transmettre aux générations futures ce que nos maîtres nous ont enseigné de meilleur.

Quels conseils donneriez-vous à un Français qui souhaiterait venir exercer sa passion en Suisse ?

Avec mon épouse, j’ai eu la chance de goûter les traditions culinaires de la Suisse et d’y découvrir les fabuleux paysages. Il est vrai aussi que le Lavaux et ses mythiques vignes ne peuvent pas laisser insensibles les amoureux du vin comme moi, enfant du Beaujolais.

La gastronomie est devenue incontournable et les belles tables fleurissent un peu partout. Les métiers de la restauration ou de l’artisanat ont un bel avenir en Romandie comme les métiers de l’éducation et de l’innovation.

Pour en savoir plus sur son parcours, vous trouverez ci-dessous la biographie de Philippe Gobet :

PDF - 103.4 ko
(PDF - 103.4 ko)

publié le 18/05/2018

haut de la page